Veille mensuelle française et internationale de l’évaluation d’impact social n°16 – Actualités

Juillet-Août 2022

 

Événements et actualités du secteur

En France

  • Les Universités d’Été de l’Économie de Demain se sont tenues les 29 et 30 août à Paris. Cet événement a été l’occasion pour l’Impact Tank de remettre un rapport sur l’impact sociétal des entreprises à Olivia Gregoire, ministre chargée des PME pour impulser un nouveau consensus et une définition commune de l’engagement sociétal des entreprises et de la mesure d’impact, en France et en Europe. Agnès Audier, présidente de l’Impact Tank et Thierry Déau, PDG de Méridiam et Président de Finance 4 Tomorrow signent une tribune dans le Monde dans laquelle ils appellent à un “New Deal de l’impact”. Selon eux, il est urgent de s’accorder sur une définition commune de l’engagement sociétal des acteurs économiques afin de répondre à l’urgence sociale et écologique. Il s’agit notamment de construire des référentiels d’impact partagés afin d’harmoniser les pratiques et les prises de décision, et en bout de ligne, d’augmenter la performance sociétale.
  • Le mardi 30 août 2022 s’est tenu le Forum « Construire l’innovation sociale de rupture : agir et coopérer » organisé par le LabCom Destins à la Faculté de Sciences Economiques de Poitiers. Les ateliers et conférences de l’événement visaient à échanger sur les enjeux d’émergence de démarches d’innovation sociale et de coopération transformatrices. Parmi les axes de recherche figurent la mesure d’impact des innovations sociales de rupture à travers l’analyse de l’écosystème. L’Avise a présenté un compte rendu de cette journée.
  • Le Forum Convergences s’est déroulé à Paris les 5 et 6 septembre et l’occasion de plusieurs prises de parole sur l’évaluation d’impact social :
  • Dans le cadre du partenariat entre la France et le Québec dans le domaine de l’ESS, le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique organise avec le Ministère québécois de l’Économie et de l’Innovation un webinaire consacré à la finance solidaire et à son impact le mardi 13 septembre à 14h30 (heures françaises).
  • Le 30 septembre aura lieu la présentation de StarOnline, l’outil digital de l’Etoile de Progression, désormais disponible en français.

 

 

A l’international

  • En réaction à des rumeurs circulant sur l’intention du gouvernement britannique de réduire sa considération pour les enjeux de valeur social, Social Value UK a rédigé une tribune, cosignée par plusieurs acteurs du secteur de l’évaluation au Royaume-Uni, et réitérant son engagement pour conduire des actions avec le gouvernement mettant la valeur sociale au coeur de la décision.
  • Le consortium Incubators 4 Change, dirigé par l’ESSEC Business School (France) et composé de TED University (Turquie) et Social Impact Award (Autriche) a partagé à la fin du mois d’août les résultats de trois années de collaboration sur les incubateurs d’entreprises sociales sur son site internet (cinq livrables en anglais). Ce projet de recherche financé par l’Agence Erasmus+ et auquel le Labo E&MISE a participé, s’est axé sur les bonnes pratiques de développement d’incubateurs d’entreprises sociales dans les établissements d’éducation supérieure, avec une focale sur l’évaluation et le management de l’impact social pour les incubateurs sociaux.
  • La conférence annuelle Social Value Matters, organisée par Social Value International, se tiendra les 24 et 25 octobre prochains à Turin. Elle réunira des participants de différents secteurs pour débattre de manières de prendre des décisions qui tiennent compte de la voix des parties prenantes, qui soient transparentes et responsables, qui protègent les populations et la planète, et qui puissent être prises à des niveaux locaux, régionaux et mondiaux.
  • Social Value UK propose sa formation “Value & SROI practitioner » en ligne, avec un format de cinq rencontres sur deux semaines. Les prochaines sessions démarreront les 6 septembre, 4 octobre et 2 novembre prochains.
  • Social Value International propose, en lien avec l’organisme de formation Efiko international, un cours en ligne intitulé “Impact Measurement: Applying the Principles of Social Value and SROI.” La prochaine session démarrera le 8 septembre.

 

Rapports d’impact

 

En France

 

  • Quel est l’impact de l’Accueil Périchaux sur le parcours et la situation des sans domicile accueillis ? C’est la question à laquelle l’Agence Phares a cherché à répondre en accompagnant l’association Depaul France grâce à une évaluation qualitative portant sur l’amélioration de la santé, du bien-être et de l’estime de soi des personnes accompagnées.
  • Kimso a réalisé l’évaluation de l’association Un Avenir après le Travail qui vise à « Former des animateurs retraite pour accompagner la préparation à la retraite des travailleurs en ESAT ». L’étude montre que l’association répond à un réel besoin pour les personnes en situation de handicap et que la formation permet aux animateurs retraite et aux travailleurs en ESAT de comprendre les enjeux de la retraite et de briser un tabou.
  • Koreis a accompagné la Fondation Epic pour mesurer mesurer l’effet de son action sur le comportement de don des particuliers fortunés. Epic a contribué à sensibiliser à l’importance du don et a rendu le processus de don plus facile et plus accessible pour près de 70 % des personnes interrogées. De même, 81 % des donateurs qui avaient du mal à faire confiance aux organisations caritatives ont déclaré qu’Epic les avait aidés à surmonter cette difficulté.
  • Koreis a mené l’évaluation d’impact social 2021 -2022 de l’association Parrains Par Mille, qui développe du parrainage de proximité auprès d’enfants et de jeunes isolés. L’étude met en évidence des effets en termes de sortie de l’isolement social, de développement du bien-être et d’épanouissement, d’acquisition de codes sociaux et de sentiment de se sentir soutenu pour les jeunes parrainés.
  • Des chercheurs de l’INSEE, de la Paris School of Economics, du CNRS et de l’Université de Warwick (Royaume-Uni) ont conduit une expérimentation auprès de demandeurs d’emploi sur le recours aux aides, démontrant qu’une rencontre avec les services sociaux pour évaluer l’éligibilité et aider à la demande de prestations sociales a augmenté de 31 % le recours aux nouvelles prestations. En revanche, un simulateur en ligne qui donnait des informations personnalisées sur l’éligibilité aux prestations n’a eu aucun effet sur le recours aux prestations.

 

A l’international

 

 

  • ELEVA Capital partage son premier rapport d’impact pour le fonds ELEVA Sustainable Impact Europe pour l’année 2021, réalisé à l’aide du cabinet Stone Soup Consulting.
  • Cherrylyn P. Labayo, du Bicol University Center for Policy Studies and Development (Philippines), publie une étude intitulée Impact Evaluation of Teacher Training Extension Program in Higher Education: A Qualitative Assessment Approach, portant sur un programme d’extension de la formation des enseignants dans une université de la région de Bicol, et basée sur le modèle d’évaluation des formations de Kirkpatrick. Les résultats suggèrent que la formation des enseignants a été mise en œuvre avec succès au niveau de l’appréciation des participants mais n’a pas provoqué de changements dans l’apprentissage.
  • Sally Brinkman, Alanna Sincovich, Benjamin Lam et Tara Beteille de la Banque Mondiale partagent les résultats d’une évaluation d’impact portant sur un programme de soin à la petite enfance au Laos. L’impact de trois interventions a été mesuré par le biais de trois essais randomisés : des groupes de jeu animés par des soignants, de l’enseignement pré-primaire, et des campagnes de sensibilisation auprès des familles.
  • Eric P. Bettinger, Benjamin L. Castleman, Alice Choe et Zachary Mabel (Stanford University School of Education, University of Virginia et Georgetown University) proposent une étude sur les stratégies visant à accroître la réussite des étudiants qui terminent leurs études postsecondaires. Celle-ci a porté sur un échantillon de 21 533 étudiants dans 20 universités américaines et l’intervention consistait en l’envoi de SMS les invitant à se rapprocher de l’administration de leur université ou leur rappelant des échéances importantes. Les résultats de l’étude suggèrent que ces campagnes ont eu peu d’effet sur l’obtention de leur diplôme par ces étudiants.
  • Une étude randomisée à paraître dans la revue Children and Youth Services se penche sur l’impact du programme Family Matters pour les jeunes âgés de 10 à 18 ans à risque d’adopter un comportement délinquant dans les Caraïbes. Le programme a permis d’améliorer la supervision parentale et de réduire certains comportements et attitudes négatifs des jeunes, mais l’ampleur des changements est faible : le nombre moyen de facteurs de risque des participants n’a diminué que d’un cinquième d’un écart-type. L’amélioration des comportements ne s’est pas traduite par une réduction de la délinquance des jeunes.

 

 

 

Publications

En France

  • Le Groupe de Travail des Petits Déjeuners de la Mesure d’Impact, co-animé par Convergences, l’Avise et Improve, a publié un livrable sur la notion d’évaluation intégrée. Il s’agit de concilier les mesures d’impacts économiques, sociaux et environnementaux dans une démarche d’évaluation. La publication présente 9 démarches d’évaluation intégrée parmi lesquelles se trouvent, entre autres, l’étude de Citiz Grand Est par Goodwill Management, celle de Commune Mesure sur les Tiers-Lieux, celle du fonds de dotation de Maison du Monde par Improve, celle de Toulouse Métropole sur sa politique ESS par Ellyx ou encore celle du programme Inclusion & Ruralité par le Labo E&MISE ESSEC.
  • Un collectif d’acteurs et dirigeants d’entreprises publie un article d’opinion dans la Tribune afin de plaider pour la prise en compte de la mesure d’impact dans le développement durable au moment où l’EFRAG (European financial reporting advisory group) et l’International Sustainability Standards Board (ISSB) travaillent sur la mise en place de standards de durabilité à destination des entreprises.
  • Suite à la publication du rapport « Évaluation des actions associatives » en juin 2022, le Labo E&MISE ESSEC animera en septembre une matinée sur les fondamentaux de l’évaluation d’impact social pour une soixantaine d’associations membres de l’Institut IDEAS.
  • Le Fonds 2050 dévoile une banque d’outils collaborative pour aider les entreprises à impact à se structurer. On y retrouve notamment des outils sur la prise en compte de l’impact social et environnemental.
  • Approches !, un atelier d’urbanisme, a conduit à partir de 2018 une recherche-action sur les impacts urbains et sociaux de l’urbanisme transitoire. Cette étude a été soutenue par la Fondation de France, le PUCA, l’ANCT et le Ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires. A l’issue des travaux, une publication a été faite sous forme de guide pratique. Celui-ci met à disposition des porteurs de projet  lieu hybride, ou tiers-lieu et de leurs partenaires des outils qui visent à les aider à identifier et qualifier les effets et la valeur sociale créée par leur projet.
  • Le LabCom DESTINS a également publié quatre livres de réflexion autour de l’innovation sociale. Le quatrième volume porte sur “Les modalités et intérêts à mesurer l’innovation sociale de rupture

 

 

A l’international

 

Figure x : Infographie illustrant la newsletter de So Pact

 

 

 

  • Dans le cadre de sa série d’articles “Rethinking Philantrophy,” le magazine The Philanthropist a publié en juillet un article de Nancy Pole évoquant l’évaluation des actions de philantrophie. L’auteure appelle les fondations à jouer un rôle clé dans la réinvention des pratiques plus personnalisées et basées sur la confiance.
  • Lisa Hehenberger (Esade) et Christian Busch (New York University) publient dans la MIT Sloan management review un article portant sur l’évaluation de l’impact de la responsabilité sociétale des entreprises, soutenant que si de nombreuses entreprises et dirigeants parlent de leur mission, cela n’est crédible que s’ils évaluent avec précision s’ils progressent réellement dans cette direction. Des pistes sur la manière dont cela est possible sont évoquées, notamment 1) la compréhension de l’impact actuel ; 2) l’identification d’indicateurs de performance qui suivent les sorties et les résultats, et pas seulement les entrées ; et 3) la systématisation de la collecte et de l’analyse des données pour un apprentissage et une amélioration continus.
  • Jarrod Ormiston de l’University of Technology de Sydney publie un article (en accès restreint) portant sur les réponses des entreprises sociales aux pratiques d’évaluation d’impact. L’étude conduite s’appuie sur des entretiens avec des praticiens impliqués dans des duos entreprise sociale-investisseur d’impact en Australie et au Royaume-Uni. Les résultats révèlent que les entreprises sociales adoptent des réponses soit combatives, soit collaboratives dans leurs relations avec les investisseurs d’impact en fonction de leurs expériences antérieures en matière d’évaluation d’impact. Les entreprises sociales plus expérimentées atteignent un état de verrouillage de l’impact (“impact lock-in”) – où elles s’engagent dans des approches particulières pour comprendre, mesurer et rendre compte de l’impact.

 

 

Newsletters

 

Retrouvez tous les mois notre veille internationale sur l’évaluation d’impact social sur la page LinkedIn du Labo. Des questions ? Des propositions de contributions ou des solutions pour l’évaluation d’impact social ? Contactez-nous via louis.raynauddelage@essec.edu ou leclerc@essec.edu

 

Note de Veille rédigée par Clara Cohade et Louis Raynaud de Lage, sous la direction d’Elise Leclerc.